English follows

Je photographie la vie ordinaire et le quotidien des territoires que je traverse. « Raconter l’histoire » des personnes et des lieux est une vraie passion visuelle. Michel de Certeau et Luce Giard ont de très beaux mots pour décrire cette démarche qui m’habite :

Qu’il nous reste tant à comprendre des ruses innombrables des « héros obscurs » de l’éphémère, marcheurs dans la ville, habitants des quartiers, liseurs et rêveurs, peuple obscur des cuisines, cela nous émerveille.

de Certeau Michel, Giard Luce, « Envoi », dans L’invention du quotidien. Vol. 2. Habiter, cuisiner. Gallimard, Folios Essais, 1994, p. 361.

J’ai découvert la photographie un peu par hasard, dans le grenier d’un lycée qui mettait à disposition de ses élèves un labo argentique. Depuis, la photographie ne me quitte pas et elle m’accompagne au gré des années et des vents. C’est de cette première expérience argentique qu’est resté le goût du noir et blanc – pour moi la plus belle des couleurs photographiques et ma manière la plus naturelle d’exprimer le beau qui nous entoure.

Ce qui m’a définitivement ancrée dans la photographie ? Deux séjours de recherche dans la bande de Gaza (1996-1997), d’où je suis revenue avec des milliers de clichés (en format argentique…). Choc esthétique et découverte du média photographique, à la fois capable de mettre à distance et de rapprocher les sujets que je regardais.

La photographie n’est pas ma seule activité. Je suis chercheure en sciences humaines et sociales. Il m’arrive d’ailleurs de documenter photographiquement mes terrains de recherche et mes activités scientifiques comme les colloques ou autres moments de sociabilité académique…

Et comme la plume me démange, j’écris aussi des textes que je partage parfois. Mes prochains projets allieront vraisemblablement l’écriture et la photographie.


I discovered the photograph a bit by chance, in the attic of a high school that made available a film lab. Since then, I am deeply linked with photography, especially with black and white photography. It is for me the most beautiful photographic colors and my most natural way of expressing the beauty that surrounds us.

What definitely attached me to photography? Two research in the Gaza Strip (1996-1997) : I came back with thousands of (analog) shots. It was both an aesthetic shock and the discovery of the photographic medium, at the same time able to distance and focus on the subjects I was looking at.

I photograph everyday life and territories I meet with. « Telling the story » of people and places is a true visual passion. Michel de Certeau and Luce Giard have beautiful words to describe this way of doing :

That there remains so much to understand about the innumerable ruses of the « obscure heroes » of the ephemeral, those walking in the city, inhabitants of neighborhoods, readers and dreamers, the obscure Kitchen ‘Nomen Nation, fills us with wonder.

de Certeau Michel, Giard Luce, “A Practical Science of the Singular”, in The Practice of Everyday Life, Vol. 2: Living and Cooking, University of Minnesota Press, 1998, p. 256. 

Photography is not my only activity. I am a researcher in the humanities and social sciences. I make photos of my fields of research and my scientific activities…

And as the feather itches, I also write texts that I sometimes share. Next projects will certainly unite writing and photography. Keep in touch !